Attention aux fautes !

LeaGabriel Auteur: Extrait d'un texte corrigé avec les fautes mises en couleur rougeUn des ces premiers conseils dispensés au moment où nous tenons un blog. Qui plus est, un blog d’auteur.

Pensez-vous ! Quelle image donneriez-vous de la profession et de vous si par malheur une faute se glissait dans vos écrits. Quel exemple ! Quelle insulte à la langue française ! Pour qui passeriez-vous ? Ce serait vraiment déplorable pour votre image.

Et puis ZUT ! Pour être polie

Je fais des fautes. Je ne maitrise pas toutes les subtilités de notre merveilleuse langue ou hélas souvent parce que je n’écris pars aussi vite que je pense ou tout simplement par ce que je suis fatiguée et que je ne les vois plus.
Dans ce cas, faites-vous aider !
Et que croyez-vous que je fasse !
(Petite note humoristique de l’auteur : vous avez vu le temps employé…)

J’utilise le correcteur automatique de Word et une application « Antidote 10 », mais il en existe plein d’autres (bonpatron, scribens, cordial, corrector, reverso, etc.). Je demande à des personnes, dignes d’expériences et bien meilleures que moi, de me relire et de me corriger.

Et pourtant…

Parfois, cela ne suffit pas. Oups ! Le flanc d’une personne s’écrit f.l.a.n.c et pas f.l.a.n. Ok. Dans Danael un « c » est parti se promener. Il avait envie de prendre des vacances. Grand bien lui fasse.
(Petite note humoristique de l’auteur : Vous avez-vu, je l’ai placé une seconde fois…)
Maintenant, si je m’étais arrêtée à cette injonction, si je m’étais retenue à vouloir à tout pris être parfaite, jamais je n’aurais écrit et mes histoires seraient encore dans les nébuleuses d’un recoin de mon cerveau ouù ce blog et nos échanges n’existeraient pas.

Alors ?
Et bien tant pis !
Je l’avoue encore : Je fais des fautes.
Je m’en excuse d’avance.
Seulement, je préfère partager mes réflexions et garder le contact avec vous plutôt que de me retenir et de garder le silence par peur d’être imparfaite.

« Mieux vaut se mettre sérieusement à quelque chose que de rêver éternellement à la perfection » (Henri de Tourville).

« Voilà ce que je pense ».

Au lieu d’attendre d’être parfaite et de ne rien réaliser, je préfère commencer, proposer un travail pars totalement abouti mais qui se perfectionnera par la suite, qui me permet d’apprendre et d’avancer.

Si par hasard, vous trouvez des fautes dans mes écrits, alors, s’il vous plait, utilisez la petite case commentaire pour me le faire savoir. Ensemble nous nous améliorons.

Et si cet article vous donne le courage de vous lancer aussi. Top ! Dites-le-moi ! Je partagerais si je le peux.

À bientôt.

Laisser un commentaire

© Copyright Léa Gabriel par Réalité Digitale