Le clan des Hauts Lacs

2 - Résilience

L’homme se retourna, alors que j’étais distrait par son acolyte, et en profita pour me planter une aiguille dans la cuisse. Je le dévisageai confus. Lui ; la seringue vide ; à nouveau lui. Je me retrouvai assis, par terre, sur le cul, les jambes étendues devant moi, les bras ballants.

— Mais qu’est-ce que ? essayai-je d’articuler.

Ma tête devint de plus en plus lourde, impossible de bouger, mes sens s’endormaient, les sons se diluaient dans l’air. Lionel hurla quelque chose du style, « Ne touchez pas à l’Aura ».

Enfin je crois,car j’avais du mal à garder les yeux ouverts et l’esprit alerte. Deux coups de feu claquèrent dans l’air, atténués par la sensation de coton enfoncé dans mes oreilles. L’odeur de la poudre assaillit mes narines. Comme au ralenti, je vis Lionel tomber, puis Priam et fus submergé par le goût ferreux du sang frais. La salope, elle venait d’abattre les deux pumas.

© Copyright Léa Gabriel par Réalité Digitale